Formation TST BT – Module Réseaux Souterrains – Câble à isolation synthétique

Objectifs

Ce stage doit permettre d’acquérir les compétences nécessaires pour préparer et réaliser, dans les règles de l’art et en toute sécurité, des activités spécifiques sous tension sur des ouvrages de type « Souterrain » en câble à isolation synthétique.

A l’issue de la formation, l’apprenant sera capable :
– d’identifier les ouvrages souterrains et d’en connaitre les procédures d’accès,
– de préparer et valider un processus opératoire,
– de vérifier l’état de stabilité électrique et mécanique de l’ouvrage,
– d’identifier les circuits d’électrisation,
– d’identifier les circuits de court-circuit,
– de mettre en œuvre les moyens pour se prémunir de ces risques,
– de connaître et d’utiliser à bon escient les protections collectives et individuelles,
– d’identifier et de choisir les outils et le matériel adaptés,
– d’identifier et de prendre en compte dans ces activités tous les facteurs qui ont un impact sur l’environnement (déchets, esthétique, etc.),
– de réaliser des travaux sous tension sur les ouvrages souterrains en câble à isolation synthétique dans le respect des règles de l’art,
– de rendre compte à sa hiérarchie à la fin des travaux.

Cette formation constitue l’un des prolongements du module de base élaboré dans le cadre général de la formation aux travaux sous tension.

Programme

Formation théorique:

– Vérification des prérequis, rappels de la NF C 18-510, CET, modes opératoires, fiches techniques et outillage.
– l’identification et de l’accès aux ouvrages (exigences du chef d’établissement),

Formation pratique:

– Evaluation des prérequis, confection d’une extrémité de câble hors tension et raccordement.
– Identification d’un câble BT sous tension à l’aide d’un appareil d’identification agréé (a minima une démonstration).
– Habillage d’une fouille.
– Création d’un branchement avec confection d’une dérivation de type SDI CPI 240/35 sur un câble principal à neutre périphérique.
– Modification de réseau avec confection d’une dérivation de type JNC 240/240.
– Réalisation d’un bout perdu.

Les exercices comprendront obligatoirement la réalisation d’un accessoire de type coulé et d’un accessoire de type injecté, toutefois il ne sera pas indispensable de couler et ou d’injecter la matière.
L’un des accessoires devra être réalisé sur un câble à neutre périphérique.

La maîtrise de ces exercices concourt à l’obtention des objectifs de formation

Validation

Une évaluation portant sur la connaissance des procédures et la réalisation pratique sera réalisée lors des différentes mises en situation.
Elle permettra, à partir d’une liste de critères spécifiques et validée par le comité des TST, de déterminer l’aptitude ou la non aptitude du stagiaire à pratiquer les activités sous tension citées.
L’organisme de formation délivrera en conséquence à l’employeur du participant, l’appréciation motivée qui en découle.
Une appréciation d’aptitude délivrée à l’issue de ce stage ouvre la possibilité pour l’employeur d’habiliter l’apprenant d’indice « T » sur les ouvrages de type « Souterrain à isolation synthétique », pour réaliser des accessoires (jonction, nœud et bout perdu) sur les câbles à isolation synthétique.

Personnes concernées

Toute personne appelée à travailler sur des ouvrages en câbles à isolation synthétique.

Pré-requis

prérequis ci-après :
– mettre en œuvre les prescriptions de sécurité définies par le recueil d’instructions de sécurité électrique pour les ouvrages UTE C18-510-1 dans le domaine considéré,
– avoir suivi le module de base habilitant TST depuis moins de 2 ans et être apprécié positivement ou être habilité « T » pour d’autres travaux au périmètre d’un module de type spécifique, en les pratiquant régulièrement au sens de la recommandation BT unique du Comité des Travaux Sous Tension. ,
– maitriser la mise en œuvre hors tension des travaux sur les ouvrages souterrains en câble synthétique, ainsi que la confection d’accessoires souterrains (habilitation B1 minimum),
La participation à la formation nécessite d’être en possession des équipements de protection individuelle adaptés aux travaux visés.
Le participant doit avoir au moins 18 ans et posséder un certificat médical d’aptitude au poste de travail valide, délivré par la médecine du travail.
Ces prérequis seront vérifiés en début de stage et conditionneront la poursuite de la formation.

Moyens pédagogiques

Méthode interactive s’appuyant sur des expériences vécues.
Mise en œuvre des moyens audiovisuels appropriés aux sujets traités.
Travaux pratiques effectués par chaque stagiaire sur des installations TST agrée SERECT.
Remise à chaque stagiaire d’un document regroupant les divers thèmes sous forme de CD-Rom et cahier d’exercices.
Contrôle des connaissances théoriques et pratiques pendant et à l’issue du stage.

Durée préconisée

3 jours (21 heures).

Nombre de stagiaires par session

Groupe de 8 personnes.